Grève reconductible dans des bureaux de poste parisiens....

En dépit de la température ambiante, la semaine a été chaude pour les facteurs de plusieurs arrondissements de Paris et notamment à Paris 15e. Ils sont confrontés à des réorganisations supprimant environ 10 % des effectifs. La Poste veut également mettre en place un système de tournée dite « sécable », qui organise un sous-effectif permanent dans les services de distribution du courrier et permettrait à terme de supprimer environ un quart des 4 000 facteurs parisiens.

Le mercredi 13 janvier, la grève a démarré dans plusieurs bureaux : Paris 15e (un tiers des agents en grève), Paris 11e et Paris 7e. Le lendemain, elle a été reconduite à Paris 15e et a démarré à Paris 20e. La direction a refusé de négocier, sinon quelques aménagements à la marge, ce que les syndicats (Sud et CGT) n’ont pas accepté. Le vendredi 15, 78 grévistes à Paris 15e, une cinquantaine présents sur le piquet. La direction faisait distribuer un tract par les cadres sup’ avec pour titre « Nouvelles organisations : ne laissons pas dire n’importe quoi » qui était une réponse aux tracts syndicaux... avec quelques perles comme « Des suppressions d’emplois : faux ! les établissements ont anticipé leurs réorganisations en ne remplaçant par les départs... »

La grève restait suivie aussi à Paris 20e (80 personnes sur le piquet). Le samedi 16, le nombre de grévistes n’avait pas diminué à Paris 15e. Une motion s’adressant à l’ensemble des postiers de Paris a été adoptée demandant aux syndicats de se réunir pour construire la riposte de tous les bureaux de Paris.

Lundi 18, la grève devait être reconduite à Paris 15e et un tract des trois syndicats soutenant la grève (CGT, SUD, FO) diffusé sur l’arrondissement en direction des usagers. Il était question d’un démarrage de la grève à Paris 6e.

Les militants du NPA de la Banque postale voisine du Centre de Paris 15e essaient d’organiser la solidarité avec les collègues de La Poste.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.