Grève des postiers du 92 : taux de grève en hausse et structuration

Montée du taux de grève à Gennevilliers
Une prise de parole avait été organisée par une non-gréviste vendredi auprès de ses collègues  : suite aux annonces du directeur du centre (2 suppressions de tournées, intégration de la sécable au casier et donc disparition de 6 casiers, ce qui représente une hausse de la charge de travail de 40%…) une prise de conscience de la gravité du projet de la direction a commencé à se faire jour. Et ce matin, nouvelle prise de parole où des collègues en grève reconductible depuis le 11 février et des collègues qui n’avaient pas ou peu fait grève a fait basculer la majorité des facteurs du bureau dans la grève : 12 grévistes sur 16 (le taux de grève passe de 25% à 75%). La direction du 92 avait probablement enterré un peu vite les facteurs de Gennevilliers, qui après avoir laissé passer 3 réorgs en 8 ans, donnent de la voix. Petit bémol dans la situation : une reprise de travail à Courbevoie, mais qui ne devrait pas en entraîner d’autres. Cependant, globalement le nombre de grévistes augmente alors que le lundi n’est traditionnellement pas le jour le plus favorable.

Calendrier de négociation et calendrier de mobilisation : objectif 4 avril !
La direction du 92 propose des discussions préparatoires locales mardi, mercredi à  et jeudi à Rueil. Elle semble pencher vers la recherche d’un compromis, qu’elle essaiera évidemment de rendre le moins coûteux pour elle. De leur côté, les grévistes savent bien que les résultats qu’ils obtiendront en bout de course seront fonction du rapport de forces qu’ils réussiront à établir, et ce n’est donc pas le moment de relâcher la pression, au contraire. C’est pour cela que la préparation de la grève nationale du 4 avril est importante : elle a été spécialement appelée par la Fédération SUD pour soutenir les revendications des grévistes du 92 et pour protester contre la répression anti-syndicale, en particulier contre la tentative de licenciement de Gaël et Brahim.

Élection du comité de grève et adoption d'un appel pour le 12 avril
Pour préparer cette échéance de manière efficace et pour que plus largement l’ensemble des tâches de l’animation de la grève soient prises en main par les grévistes eux-mêmes, l’AG a élu le comité de grève : ainsi, il est responsable devant l’ensemble des grévistes de la mise à exécution des décisions prises par l’AG.
Les grévistes ont adopté un appel pour la manifestation nationale du 12 avril, manifestation contre le Pacte de responsabilité et contre la politique du gouvernement à l’appel de diverses personnalités et forces syndicales, associatives, politiques. L’objectif de cet appel : faire entendre dans cette manifestation la nécessité de la convergence des luttes. et faire comprendre à la direction de La Poste que plus elle tarde à satisfaire les revendications des postiers du 92, plus ces derniers se mettront en position de tisser un réseau de lutte susceptible de lui attirer à elle et à ses alliés un maximum d’ennuis.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.