Gérardmer (88) : solidaire !

Cela fait 25 ans que la gauche radicale participe à la municipalité PCF/PS/LCR, puis PS/PCF/NPA avec un poste d'adjointE. Pour nous, le bilan est plutôt positif...

Aucune privatisation de service municipal, instauration de la carte « service plus » permettant de payer les services en fonction de ses revenus, nombreuses réalisations sur les questions d’environnement (rachat d’une centrale hydro­électrique), construction d’une école de musique... En 2009, nous avons racheté le domaine skiable de la ville qui était menacé de fermeture.
Depuis plus de six mois, nous avons décidé de ne plus nous présenter avec le PS. Le PCF, redoutant la disparition, s’est tout de suite allié au PS.

Articuler social et écologie
Cet automne, nous avons décidé de monter une liste. La venue de ­Philippe Poutou fut le point de départ public de la construction de cette liste. Trouver 29 candidatEs dans une ville de 8 700 habitantEs semblait difficile, il n’en fut rien et en un mois la liste était bouclée. « Gérardmer solidaire » est composée de trois conseillerEs municipaux sortants, de deux anciens colistiers de la liste écologiste, de syndicalistes, de militantEs associatifs et culturels qui défendront un programme social et écologique.
Nous avons travaillé au programme, en particulier en visitant Kaysersberg en Alsace, une commune reconnue pour ces réalisations environnementales. Un point important est l’avenir du domaine skiable de Gérardmer. Endetté de 13,5 millions d’euros, ce domaine ne peut plus emprunter pour de nouveaux investissements, et les socialistes proposent de faire appel aux fonds privés pour l’achat d’un télésiège de 8 millions d’euros minimum... Associés au personnel et à des acteurs du tourisme de la ville, nous proposons de privilégier une station familiale accessible au plus grand nombre tout en maintenant les emplois.
Brochure pour présenter notre programme, porte à porte, réunions de quartier... Nous voulons associer le maximum de personnes et faire vivre la vie démocratique de notre ville.

Correspondant

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.