Fin de la grève des postiers des Hauts-de-Seine au bout de douze semaines

NANTERRE, 30 mars 2009 (AFP) - Les postiers des Hauts-de-Seine, en grève depuis le 12 janvier contre des projets de réorganisation de leurs tournées, ont voté lundi la "suspension" de leur mouvement, après douze semaines de conflit, a-t-on appris auprès des syndicats Sud-PTT et CGT.

La reprise du travail a été votée à 80% lors d'une assemblée générale réunissant une centaine de grévistes, a indiqué un responsable départemental de Sud-PTT, Gaël Quirante. "On ne peut pas dire qu'on a gagné, mais on est loin d'avoir perdu. Et on est prêts à repartir si l'occasion se représente", a averti de son côté Yann Le Merrer, de la CGT.

Un protocole d'accord a été signé ce week-end avec la direction, portant notamment sur un report du projet de réorganisation des tournées baptisé "Facteur d'avenir", dont les grévistes craignent qu'il n'engendre des surcharges de travail non rémunérées. Selon M. Quirante, l'accord prévoit "un report différencié de 4 mois à deux ans pour douze bureaux où +Facteur d'Avenir+ n'est pas appliqué" et "un gel de la sécabilité supplémentaire (système de remplacement au sein des équipes de facteurs, ndlr) durant l'été 2009" là où la réforme est déjà en cours. Les revendications portant sur l'obtention d'une prime de vie chère et l'octroi d'un 13e mois ont en revanche été abandonnées.

L'accord prévoit aussi l'abandon de toutes les procédures judiciaires engagées par la direction et les grévistes dans le cadre du mouvement, marqué par plusieurs incidents allant jusqu'aux accusations d'agressions physiques portées de chaque côté. La direction départementale de La Poste avait assigné huit facteurs et le syndicat Sud-PTT devant un juge des référés pour "exercice illégal de la grève", mais le tribunal de grande instance de Paris l'avait déboutée de sa demande de 45.000 euros de dommages et intérêts.

Le mouvement, resté minoritaire mais ponctué de nombreuses manifestations, bénéficiait du soutien visible d'Olivier Besancenot, lui-même facteur à Neuilly-sur-Seine et syndiqué Sud-PTT.

arb/vdr/dv

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.