Expo : Pour occuper les cherEs petitEs en vacances

Au Palais de la Porte-Dorée...

Le musée de l’Histoire de l’immigration (1) présente jusqu’au 27 avril une exposition « Albums – Bande dessinée et immigration 1913-2013 » qui expose le phénomène migratoire à travers le monde. Cette exposition est particulièrement conseillée aux adultes, mais le support bandes dessinées permet également que les enfants s’approprient tout ou partie de cette histoire, en fonction de leur âge.

Mais ce n’est pas la seule raison d’organiser une sortie au Palais de la Porte-Dorée. Celui-ci recèle un aquarium tropical d’une très grande richesse, dont la fondation remonte à l’Exposition coloniale de 1931, et qui est ouvert à l’année. Il abrite environ 5 000 animaux et 300 espèces, pour le profane une palette peu commune de couleurs et de formes qui pour elle seule vaut la visite.
Les plus curieux pourront s’informer facilement : les poissons sont présentés en fonction de leurs caractéristiques dans des bacs qui respectent l’environnement marin, présentent la flore aquatique tropicale.

L’aquarium comprend également un terrarium pour les crocodiles et les alligators et un autre pour les tortues qui ont un grand succès auprès des plus jeunes.

Dans la Grande Galerie de l’Évolution au Jardin des Plantes...

On peut y découvrir l’exposition « Nuit » jusqu’au 3 novembre, tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi ( 2). « Les Incas pensaient qu’après avoir plongé dans la mer vers l’Ouest, le soleil nageait toute la nuit sous la terre pour se lever le matin à l’Est ». Mais, « Et pourtant, elle tourne », martelait Galilée. Donc en tournant sur elle-même, la Terre entraîne du jour et de la nuit qui rythment nos vies.

Le jour nous est moins étrange que la nuit. Nous ne pouvons imaginer qu’un autre monde s’anime quand la nuit tombe, qu’un autre écosystème se met en marche, avec ses règles, ses contraintes, avec ses us et coutumes. 

Cette exposition est une nuit dans la nature, faites de rêves, de cauchemars, d’interrogations aussi. Les concepteurs, par des jeux de lumière, grâce à des écrans tactiles, à des montages adaptés, ont voulu montrer aux visiteurs la vie de ce jardin mystérieux pendant une partie de notre sommeil.

JGM et Catherine Segala

1 – 293 avenue Daumesnil, Paris 12e.
2 – 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris 5e.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.