Essai : Un point de vue marxiste sur les questions basques (Jean Haira)

Le livre de Jean Haira est celui d’un militant basque et révolutionnaire. Il porte sur l’histoire du mouvement national basque. De Sabino Arana, référence fondatrice du nationalisme basque aux dernières années d’ETA, il revient sur les débats internes aux mouvements, ses déchirements, ses ruptures. Jean Haira montre bien comment ETA, à partir de son combat pour l’émancipation nationale, va intégrer la solidarité avec les guérillas latino-américaines, avec la guerre du Vietnam et l’explosion de Mai 68. Bref, un nationalisme radical et en même temps ouvert à la lutte de classes mondiale. Cette combinaison spécifique donna lieu, d’ailleurs, à l’émergence d’un courant marxiste révolutionnaire au sein même du mouvement national, ETA VI, dans lequel Jean milita, à l’époque. Courant qui, en se constituant, se sépare du mouvement national. Une contradiction qui va tarauder toute cette génération de révolutionnaires basques que nous allons retrouver à la ive Internationale.
Au travers de l’histoire, il distingue les actions progressistes de l’ETA des années 1960 et 1970 jusqu’à la fin de la dictature de Franco, et celles déployées des années 1980 à 2010, ou les cibles militaires et civiles se brouillaient, où des actions terroristes ont isolé, toujours plus, la lutte basque.

Le livre de Jean a aussi un mérite fondamental, celui de distinguer la nécessaire lutte pour le droit à l’autodétermination nationale, des idéologies nationalistes qui enferment la lutte populaire dans une impasse stratégique.

Jean sentait bien qu’ETA ne pourrait continuer longtemps avec sa ligne militariste. 
Il pressentait que l’heure des choix arrivait. Aujourd’hui, l’heure est à la réorganisation du mouvement national basque, et ce bouquin est des plus utiles pour comprendre le présent, à partir de l’histoire.

François Sabado

10 euros

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.