Déclaration d'Omar Slaouti, tête de liste en Ile de France. Paris-Calais : Europe forteresse, Europe assassine.

Deux migrants sont morts dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 avril à Calais et à Paris.

Ils sont victimes d’une politique criminelle de l’immigration, formalisée en Europe par les accords de Schengen. Ces accords transforment l’Europe en forteresse, de plus en plus difficile d’accès pour les migrants venus du Sud.

L’hypocrisie est totale, quand on sait qu’une des victimes, semble-t-il afghane, est décédée le week-end même où se tenait à Strasbourg le sommet de l’OTAN qui a renforcé l’implication européenne et française dans la guerre en Afghanistan. Les pompiers pyromanes européens alimentent la guerre d’un côté et refusent de l’autre d’en accueillir les victimes dans des conditions dignes. Le square Villemin, dans le Xe arrondissement de Paris, lieu d’un des deux drames, est un lieu de refuge, depuis la fermeture de Sangatte par Sarkozy en 2002, pour des milliers d’exilés qui espèrent rejoindre l’Angleterre. « Cachez cette misère que nous ne saurions voir », telle est la politique des Tartuffes du gouvernement.

Contre l’Europe-puissance et l’Europe forteresse, nous porterons lors de la campagne des élections européennes du 6 juin prochain le projet d’une autre Europe, de la solidarité avec les immigrés, contre toute politique néo-impérialiste.

Nous ne voulons pas d’une Europe qui expulse les milliers d’êtres humains, nous sommes pour la liberté de circulation et la régularisation de toutes et tous les sans papiers, pour l’accueil et l’information des migrants.

Le NPA appelle au rassemblement qui aura lieu, lundi 6 avril, à 18h30, square Villemin.

Paris, le 6 avril 2009.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.