Decazeville, une bataille gagnée contre l’ARH.

Mardi 9 mars, la commission exécutive de l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH) de Midi-Pyrénées, a rendu un avis favorable pour le maintien du financement de l’unité de soins continus de l’hôpital de Decazeville (réanimation) pour deux ans, et ce grâce aux 200 personnes du bassin de Decazeville qui ont assiégé les locaux de l’ARH lors de cette commission, et à la mobilisation de la population qui s’est rassemblée à plus de 3 000, le 10 février, devant l’hôpital. On a gagné une bataille, mais pas la guerre car les services de maternité et de chirurgie sont toujours menacés de fermeture en 2011. Sur ce point l’ARH ne veut rien lâcher, mais nous non plus !
Au-delà de la lutte locale, une responsabilité nous incombe, nous devons participer à créer une convergence nationale des luttes pour la défense hôpitaux de proximité, Decazeville, Carhaix, Valréas, Bapaume, Saint-Affrique, etc. et tous ensemble faire entendre que notre santé n’est pas une marchandise.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.