Débat public sur Bure : l'insupportable mascarade !

Le gouvernement lance un débat public sur le projet d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure (Meuse).

Près de 40 associations ont décidé de boycotter ce débat bidon, et de faire valoir leurs arguments en dehors de la mascarade institutionnelle : parce que les autorités, soumises au lobby nucléaire, reconnaissent déjà que le projet continuera jusqu'à son terme ; parce que le débat est mené depuis plusieurs années et qu’une large majorité s’est déjà prononcée contre l’enfouissement, préférant un maintien en surface ou à faible profondeur, près des lieux de production, afin d'éviter les risques liés au transport et afin d'exercer un minimum de surveillance en attendant de trouver - peut être- une solution moins criminelle.

Certes, il n'y a pas aujourd'hui de bonnes solutions pour les déchets nucléaires et c'est pourquoi le NPA propose, de façon chiffrée et détaillée, de sortir de cette énergie calamiteuse. Mais l'enfouissement est vraiment la pire des pires des voies: celle de l'abandon et de l'irresponsabilité totale.

Le NPA affirme qu'il y a toujours le choix et soutient donc ces associations. Nous refusons cette fausse démocratie qui ment sur les risques de ce projet, qui nie l'existence d'une ressource géothermique à la verticale de Bure, qui vend son projet aux collectivités locales à coups de dizaines de millions.

Le NPA appelle à manifester aujourd'hui et demain, toujours plus nombreux, comme à Notre-Dame-des-Landes, contre ce sinistre projet.

Montreuil, le 21 mai 2013

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.