Culture, le retour

Par ces temps où l’extrême droite et les libéraux de gauche s’avèrent être des destructeurs de culture autant que de patrimoine, et les bourreaux de l’intermittence du spectacle, plus de vingt militantEs anti­capitalistes se sont réunis à Lyon les 18 et 19 janvier, tous étant proches et/ou concernéEs par le devenir de la culture et de l’art. La commission culture, reprenant un nouvel élan depuis la dernière Université d’été du NPA, a débattu durant ces deux journées de la question de l’intermittence et de la précarité, des luttes en France concernant la culture, des mesures d’urgences à adopter, et des revendications à défendre à l’occasion des municipales. 

Les places qu’occupent l’art et la culture dans notre parti y ont été remises en question : nous avons évoqué les formations et les débats en rapport à la culture lors de l’Université d’été, le rôle de nos médias, de notre presse et de notre librairie. Un débat a été amorcé autour du thème « art et émancipation ». La ligne culturelle au sein de notre hebdomadaire l’Anticapitaliste a été précisée : dans cette page, il devrait être question de débats, de questions de fond ainsi que d’actualités culturelles.

Au vu du projet de loi sur l’intermittence actuellement discuté au Sénat, des luttes comme celle du théâtre de Poitiers, de l’inégalité qui n’a jamais été aussi forte à l’accès à l’art et au culturel, de l’effondrement des budgets publics, de l’invasion du mécénat, ainsi que de la démocratie toujours absente des décisions prises, nous proposons des mesures d’urgence, un programme anticapitaliste en vue des élections municipales. Un programme où l’expression prend toute la place qu’elle devrait avoir dans les agglomérations, un texte aux couleurs de gratuité, de pratiques amatrices, de respect des professionnels du spectacle ainsi que d’éducation populaire.

La commission culture

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.