"Convergences et alternative", un courant pro-unité à gauche au sein du NPA

PARIS, 18 mai 2009 (AFP) - Le courant "Convergences et alternative" a été officiellement constitué dimanche au sein du NPA d'Olivier Besancenot, avec l'objectif de créer un "front unitaire dans les luttes comme dans les élections", a indiqué un de ses fondateurs lundi.

"On a décidé de se constituer en courant qu'on a appelé +Convergences et alternative+ à l'intérieur du NPA", a expliqué à l'AFP Yann Cochin, syndicaliste et membre du comité exécutif du Nouveau parti anticapitaliste. Ce mouvement se situe dans "une démarche pédagogique, d'ouverture, de débat" afin de "faire vivre la démocratie au sein du NPA".

Réunissant des militants favorables au Front de gauche (PCF-Parti de gauche) dont la motion avait recueilli 16% des voix lors du congrès fondateur du NPA en février, "Convergences et alternative" se veut "non polémiste" mais compte "s'affirmer ouvertement au sein du NPA", a ajouté M. Cochin.

"On vote et on appelle à voter NPA aux européennes", a-t-il souligné, pour bien marquer la différence avec Christian Picquet, figure minoritaire de l'ex-LCR, qui a rejoint le Front de gauche en mars. Le NPA avait refusé d'entrer au Front, estimant notamment qu'il s'allierait au PS dès les régionales (2010).

"On est pour un front unitaire dans les luttes comme dans les élections", a dit M. Cochin, relevant qu'il y a déjà, entre les partis de la gauche de la gauche, des "convergences sur les revendications" (arrêt des licenciements, suppression du bouclier fiscal, défense des services publics, contrôle public des banques, etc.).

Un texte de quatre pages, adopté dimanche, va être adressé à l'ensemble des adhérents et aux instances du NPA, a précisé M. Cochin dont le courant revendique un "petit millier" de militants sur les 9.000 que s'attribue le NPA. "On est un courant en mouvement, en devenir, à l'image du NPA", selon lui.

jud/tp/bfr

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.