Congo : réélection contestée...

D’après la version officielle, le président Denis Sassou Ngesso a été réélu, au Congo (anciennement Congo-Brazzaville), le 12 juillet, avec 78,61% des voix et une participation de 66,42%.

Un résultat nié par l’Observatoire congolais des Droits de l’Homme (OCDH). Le collectif « Elections Afrique » (dont fait partie le groupe de travail Afrique du NPA) dénonçait, dès le mois de mai, cette mascarade électorale. Le soutien indéfectible de la France aux dictateurs africains (Omar Bongo au Gabon, Idriss Déby au Tchad, Paul Biya au Cameroun, etc.) n’a pas changé avec Sarkozy.

La France doit refuser cette complicité et clarifier son rôle en Afrique.

Le NPA est du côté des peuples africains, qui ont droit aux élections libres et qui doivent profiter, les premiers, des ressources naturelles dont leur sous-sol regorge.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.