Communiqué NPA – Tous à Colmar le 3 octobre pour demander la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Le NPA, en tant qu'adhérent du réseau « Sortir du Nucléaire » qui regroupe 841 organisations, appelle à une mobilisation importante le samedi 3 octobre à Colmar.

La centrale nucléaire de Fessenheim est la plus vieille de France. Elle va être mise à l'arrêt pour sa troisième visite décennale. Elle ne doit pas être prolongée ! Avec l’accumulation de nombreux incidents, qui sont quatre fois plus nombreux que la moyenne des centrales, elle fait courir à ses salariés et à la population des risques très importants.

Le nucléaire et ses déchets n'ont rien d'une énergie propre : leur dangerosité menace l'avenir de l'humanité.

Pour combattre le changement climatique et sortir du nucléaire sans faire payer ni les usagers ni les salariés du secteur de l’énergie la seule solution est de réquisitionner les entreprises comme Total, Areva, EDF, GDF-Suez.

La réquisition de ces entreprises et de leurs bénéfices (plus de 20 milliards d’euros en 2009) doit permettre :

- une politique publique d'économies d'énergie, de décentralisation de la production et le développement volontariste des énergies renouvelables.

- aux salariés de ce secteur une reconversion qui garantisse l’emploi, les salaires et le maintien des collectifs de travail

- à chaque usagers une facture d’électricité ou de gaz qui diminuent.

Le NPA dénonce par ailleurs l'interdiction de départ de la manifestation depuis la place Rapp imposées par la Préfecture d'Alsace. La pression et les tensions inutiles créées par la Préfecture sont irresponsables et portent atteintes au droit démocratique de manifester.

Ensemble nous demandons la fermeture et le démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim afin de protéger les salariés, la population et nous assurer un environnement préservé.

Le 24 septembre 2009.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.