Communiqué du NPA. Pour le droit à la santé pour tous, retrait de la loi Bachelot.

Disparition des hôpitaux de proximité sous couvert de regroupement, réaménagement, sans égard pour les besoins de la population notamment en zones rurales, multiplication des délégations de service public dévolues à des cliniques privées, gestion managériale des hôpitaux et tout pouvoir au patron des Agences régionales de l'hospitalisation : voilà la marque de fabrique du projet de loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires ».

Pendant ce temps, les bénéfices des groupes privés, comme la Générale de Santé, qui assimilent l'hôpital à une entreprise, explosent.Le NPA a noté qu'un sondage récent montre que l'attachement de 86% de la population à l'hôpital public et l'opposition à la fermeture des hôpitaux de proximité.Pour le NPA, le service public de santé doit être gratuit et de qualité pour tous.Le 5 mars, 9 organisations syndicales de médecins et de personnels hospitaliers appellent à une journée de grève et de manifestations.Le NPA appelle à participer à cette journée pour le retrait du projet de loi Bachelot, l'abrogation du plan « hôpital 2007 », la création de 120 000 emplois hospitaliers, une gestion démocratique de l'hôpital par les représentants des salariés et des usagers, pas de salaire inférieur à 1500 euros net et 300 euros net immédiatement pour tous.

Le 4 mars 2009.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.