Communiqué du NPA. Halte à la démolition du service public hospitalier.

Le NPA dénonce le scandaleux projet de l’Agence Régionale de Santé de l’Ile de France dirigée par Claude Evin, ancien ministre socialiste de la santé et toujours membre éminent du PS.

Ce projet envisage de réduire le dispositif d’accueil des urgences médicales et chirurgicales en soirée, la nuit et le week-end à 6 services pour toute la région soit un seul service par département.

Le travail de démolition du service public, voulu par la loi Bachelot, avait commencé en prenant la décision de fermer le service de cardiologie interventionnelle de l’hôpital de Mantes dans les Yvelines.

C’est la santé et dans certains cas la vie de dizaines de milliers d’habitants de la région parisienne qui est mise en danger quand on sait qu’en soirée et la nuit les urgences sont le seul recours pour des dizaines de milliers de personnes notamment les plus modestes.

La mobilisation pour faire échec à tous les projets de restructurations conduits actuellement sur la seule logique financière et gestionnaire au détriment des besoins de santé des populations doit se développer rapidement et se coordonner. Elle concerne aussi bien les personnels soignants que toute la population.

Le NPA et ses militants y prendront toute leur place.

Le 6 septembre 2010.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.