Communiqué du NPA : agression fasciste à Paris

Dimanche 31 Mai, une quarantaine de militants de la « Liste Antisioniste », avec à leur tête « l'humoriste » Dieudonné, l'ancien membre de la direction du FN Alain Soral, et Yahyia Ghouasmi sont venus faire campagne à leur manière sur le marché Pyrénées de Paris.


Cette liste, qui prend pour prétexte la lutte du peuple palestinien dans le seul but de mener une campagne antisémite, est composée de militants de diverses organisations d'extrême droite et/ou connus pour leur appartenance au milieu négationniste (comme Ginette Skandrani, exclue des Verts en 2005 ).
Comme tous les dimanches, des militant/es de gauche et d'extrême gauche du 20ème arrondissement étaient présent/Es sur ce marché. Ils ont voulu s'opposer politiquement, par le biais de tracts et de slogans, à cette campagne haineuse et intolérable. Les nervis d'extrême droite ont alors montré leur vrai visage, en agressant très violemment les militants antifascistes présents, en en blessant plusieurs, le tout sous les yeux de la police, présente durant tout l'affrontement. Celle-ci a finalement réagi... en arrêtant 4 des militants antifascites, qui ont été placés en garde à vue.
Le NPA, tout en réaffirmant son soutien à la lutte du peuple palestinien dénonce la campagne antisémite de Dieudonné et de ses colistiers. Il dénonce également la répression qui touche les militants antifascistes.
Le NPA exprime sa solidarité avec les militants antifascistes interpellés et exige qu'aucune poursuite ne soit prise à leur encontre.
Il appelle toutes les organisations progressistes à lutter contre les idées nauséabondes et les agissements de l'extrême droite, quelle que soit son visage.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.