Communiqué unitaire. Dans les universités comme ailleurs : non au F. Haine !

Ce matin, 24 janvier, le Front national de la jeunesse (FNJ) prévoyait de distribuer un tract devant l'université de la Sorbonne et des lycées du Quartier latin à Paris.

Alertées, des organisations syndicales et politiques, dont les nôtres, ont organisé la diffusion d'un tract dénonçant le FN.

Devant notre nombre et notre détermination, les militants du FNJ ont fui sans distribuer le moindre tract.

Le FN n'est pas un parti comme les autres. Il est raciste, sexiste, homophobe, xénophobe. Il cherche à affaiblir les étudiants et les étudiantes en militant contre les aides sociales et même contre les libertés syndicales dans les universités.

Partout où il cherchera à s'implanter, dans les universités, les lycées, les entreprises ou les quartiers populaires, les antifascistes seront là pour dire que les idées d'extrême droite, qu'elles soient portées par le FN, l'UMP ou qui que ce soit d'autre, n'ont pas leur place.

Alternative libertaire (AL), Fédération syndicale étudiante (FSE), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Sud-Etudiant.

Le 24 janvier 2012.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.