Communiqué du NPA. Sommet Sarkozy-Merkel : un cran de plus dans l'austérité.

Sans surprise, le sommet franco-allemand débouche sur la réaffirmation de l’austérité.

La sinistre « règle d’or » est confirmée, elle doit être adoptée par les 17 pays de la zone Euro avant l’été 2012. Cette règle d’or est l’inscription dans la constitution de l’obligation de voter des budget à l’équilibre, l’interdiction des déficits. Mais, comme à l'occasion de ce sommet N. sarkozy et A. Merkel annoncent l’harmonisation de l’impôt sur les sociétés entre la France et l’Allemagne, où cet impôt est plus faible,  il est clair que l’équilibre budgétaire de la France ne viendra pas d’une augmentation de l’impôts sur les sociétés. Sarkozy continue ainsi son coup de force pour graver l’austérité dans le marbre. Ce qui est clairement visé, c'est une réduction des dépenses publiques, un nouveau rabotage des droits sociaux.

Sarkozy et Merkel annoncent la mise en place d’un « gouvernement économique européen » ils veulent faire croire qu’il vont reprendre la main alors que leur politique est tout entière celle d’une soumission volontaire aux banques et autres fonds spéculatifs. Sarkozy parle avec des trémolos dans la voie de l’axe franco-allemand et il rêve à haute voix, dans la suite de la contre réforme des retraites, d’appliquer ici, la même politique qui a provoqué une baisse brutale des salaires et des allocations en Allemagne.

Ce sommet est une nouvelle provocation, une provocation à construire une mobilisation populaire convergente dans toute l’Europe contre l’austérité, pour refuser de payer la crise du capitalisme, pour l’annulation de la dette. 

Il y a urgence à arrêter cette machine infernale qui va broyer la vie des peuples pour satisfaire les banques et le patronat.

 

Le 16 août 2011

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.