Communiqué du NPA. Répression politique dans l'éducation nationale.

Stéphane Bois, tête de liste du NPA pour le Loiret, chargé de mission à mi-temps au rectorat, vient de se voir signifier que sa présence, au sein du cabinet du Recteur, n'était plus tolérée et que sa mission se terminerait de manière anticipée en juin.

Reçu le 3 mars par la directrice de cabinet du recteur, celle-ci lui a déclaré qu'il y avait incompatibilité entre ses fonctions au rectorat et ses choix politiques.

Cette décision arbitraire du recteur est une discrimination et une répression politique qui ne doit pas rester sans riposte. Le comité NPA d'Orléans a décidé, avec l'accord de l'intéressé, de mettre en place une véritable campagne de masse en soutien.

En plus de l'appel aux partis, syndicats et associations habituelles par le biais d'une conférence de presse jeudi soir à 18h au bistrot "La Pipe en Bois", à Orléans, et ce avant le second tour, les membres de la liste Loiret-NPA lance un appel à un comité de soutien large ouvert aux organisations et aux individus qui souhaitent réagir et riposter rapidement.

Le NPA assure notre camarade, Stéphane Bois, de toute sa solidarité et son soutien dans cette lutte contre cette discrimination à caractère politique. Nous exigeons que notre camarade puisse poursuivre la mission qui lui actuellement confiée.

Le 10 mars 2010.

 

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.