Communiqué du NPA. Pour la titularisation de tous les précaires dans la Fonction publique, retrait du projet Tron.

La Fonction publique, qu'elle soit d'Etat, territoriale ou hospitalière, utilise 1 million d'emplois précaires dont 67 % sont des femmes.

CDD, vacataires, contractuels, les noms changent mais la réalité est la même : pas de garantie d'emploi, avenir incertain, inégalité salariale.

Tous les gouvernements ont utilisé et renouvelé les emplois précaires. Les différents plans de titularisation, qui se sont succédé, n'ont toujours concerné qu'une partie des personnels précaires en poste, aussitôt remplacés par de nouveaux précaires.

La politique actuelle, inspirée par Sarkozy, de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite crée un appel d'air pour l'embauche de personnels précaires supplémentaires. Précariser la fonction publique c'est la logique de la politique libérale du gouvernement Fillon.

Les négociations actuellement menées par Georges Tron, secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, ne débouchent que sur une fausse « titularisation » : un CDI après 6 ans de CDD, des concours pour les contractuels. La banalisation du CDI est un moyen de remettre en cause le statut de la Fonction publique.

Pour le NPA, c'est inacceptable. Il faut exiger la titularisation de tous les précaires en poste et donc le retrait du projet Tron.

C'est pourquoi, le NPA soutient la journée d'action du 23 mars des organisations syndicales, la mobilisation des salariés et le rassemblement devant le ministère des Finances.

Le 22 mars 2011.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.