Communiqué du NPA. Le 7 mars, dans la rue, pour les droit des femmes.

La journée internationale pour les droits des femmes donnera lieu à une manifestation, le samedi 7 mars, qui partira du Planning familial, rue Vivienne, à 14h, manifestation à laquelle participera le Nouveau Parti Anticapitaliste.

Les inégalités qui se creusent, comme conséquence de la crise systémique du capitalisme, ont de lourdes conséquences pour les droits des femmes.

Le Planning familial est durement attaqué par une baisse de 42% de ses subventions, le contraignant à envisager la fermeture de certains de ses centres. Les droits à l'avortement et à la contraception sont remis en cause par la reconnaissance du statut du foetus et les suppressions de postes et de crédits dans les centres d'interruption volontaire de grossesse. Le gouvernement supprime, dans le cadre de la RGPP, le Service des Droits des Femmes et de l'Egalité, interlocuteur des associations pour les droits des femmes. Les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes subsistent à hauteur de 27% en moins pour les femmes, générant des pensions beaucoup plus faibles pour les femmes lorsqu'elles prennent leur retraite. De nombreuses femmes sont toujours victimes de violences dans la famille, dans la rue, au travail, et ce dans tous les milieux sociaux.

Pour le NPA, l'urgence c'est, entre autres, l'égalité des salaires entre hommes et femmes, la fin des temps partiels imposés, le respect des droits des femmes, des mesures pour mettre fin à la double journée de travail avec, notamment, le développement d'équipements sociaux gratuits pour le petite enfance, le vote d'une loi-cadre contre les violences.

Le 6 mars 2009.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.