Communiqué du NPA. Empêchons l'arrestation d'Aurore Martin !

Trois jours à peine après son retour à la vie publique, Aurore Martin a failli être interpellée cet après midi par la police judiciaire dans les rues de Bayonne. La militante basque qui doit être transférée dans l’Etat espagnol, où elle risque 12 ans de prison, en vertu d’un mandat d’arrêt européen, n’a du son salut qu’à l’intervention déterminée de plusieurs dizaines personnes.

Samedi, Aurore Martin était sortie de 6 mois de clandestinité à l’occasion d’une grande réunion publique à Biarritz contre les lois d’exceptions. Soutenue par de très nombreuses personnalités, partis, syndicats et associations de défense des droits de l’homme, elle est en réalité poursuivie pour des faits que la loi française ne punit pas : la participation à des réunions publiques et la rédaction d’un article dans un quotidien !

Le Mandat d’arrêt européen qui est une arme contre les libertés individuelles au service des Etats doit être abrogé. Dans l’immédiat, Le NPA continue d’assurer Aurore Martin de tout son soutien et appelle à amplifier la mobilisation pour empêcher la mise en exécution de cette décision judiciaire scandaleuse.

Paris, le 21 juin 2011

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.