Communiqué du NPA. De nouveaux ministres ne font pas le changement !

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, a nommé le gouvernement qui sera en place jusqu'au lendemain des législatives des 10 et 17 juin.  Un gouvernement sans surprise qui donne satisfaction aux différentes composantes du PS et aux soutiens de François Hollande  dont Europe Ecologie - Les Verts. «C'est la première fois que nous avons un gouvernement totalement paritaire» se félicite Ayrault. Certes, mais la tonalité ne donne pas une indication de grand changement. Laurent Fabius ancien ministre des finances dans le gouvernement de Lionel Jospin, Manuel Valls, champion de la politique sécuritaire, obtient le ministère de l'Intérieur. À l'économie et aux finances, on retrouve ainsi Pierre Moscovici, ancien vice-président du « Cercle de l'industrie », lobby patronal influent. La baisse annoncée de 30% du salaire des membres du gouvernement ne suffira pas à faire croire à un réel changement sur les questions essentielles, le pouvoir d'achat, les salaires, le chômage, l'austérité, l'Union européenne des capitalistes. Ce nouveau gouvernement continuera la politique de rigueur et d'austérité au nom de la lutte contre les déficits et pour rembourser la dette aux banques privées en se pliant au pacte budgétaire renégocié ou pas.

Le changement ne pourra venir que des mobilisations du monde du travail, de la jeunesse. Le NPA, en continuité de la politique défendue par Philippe Poutou durant la campagne présidentielle, appelle à la plus large unité de toutes les forces de la gauche syndicale et politique pour  mettre en échec les mesures d'austérité que la gauche libérale au pouvoir sera amenée à prendre.

Montreuil, le 16 mai 2012.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.