Bretagne : sur les terres des Bonnets rouges

Cet automne, le NPA s’est fortement mobilisé au côté des ouvrierEs en lutte contre les licenciements. Nous poursuivons ce combat et sommes présents lors de ces élections municipales.

Colère de Brest
Cette liste à laquelle participe le NPA est également soutenue par le PG dont un militant est tête de liste et par Ensemble, tandis que le PCF et BNC (ex-PG) partent dès le 1er tour avec le maire PS, afin de sauvegarder leurs quelques élus et postes d’adjoint... Dans cette ville, la plus peuplée du département où se présente aussi LO, la droite part divisée et le FN a eu du mal à boucler sa liste.

À Quimper, osons la démocratie !
Dans cette préfecture, le maire, Bernard Poignant, est le conseiller à la société civile, celui qui parle à l’oreille du Président... En 2008, notre camarade Janine Carrasco animait une liste soutenue par la LCR et les Alternatifs (6,60 %). Aujourd’hui, en seconde position, elle mène une campagne avec de nombreux autres camarades du NPA sur une liste qui regroupe des non-encartés, des militants du PCF en désaccord total avec leur direction fédérale, des membres du PG dont Patryk Szczepankiewicz, tête de liste, et des camarades d’Ensemble ! (Alternatifs et Fase).

À Carhaix, la vraie gauche
Dans cette commune dont le maire n’est autre que Christian Troadec, notre camarade du NPA Matthieu Guillemot conduit une liste composée de très jeunes colistierEs rejoint par une camarade des Alternatifs et un petit groupe du FdG dont Jean-Pierre Jeudy (ex-PCF) qui fut maire de Carhaix, une figure politique très connue dans la capitale du Poher. Le dernier débat télévisé a opposé Christian Troadec à Matthieu… le PS ayant décliné l’invitation.
Comme dans le reste de la Bretagne, cette liste est dans la continuité de notre participation à un pôle ouvrier au sein des Bonnets rouges.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.