Besancenot demande que la France "donne gracieusement des armes aux révolutionnaires syriens" (AFP)

 PARIS, 10 sept 2013 (AFP) - Olivier Besancenot du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a demandé mardi que la France "donne gracieusement des armes aux révolutionnaires syriens".    "Fabius est en boucle, cela fait des mois qu'il tient le même discours. Qu'il donne gracieusement des armes aux révolutionnaires syriens", a déclaré
Olivier Besancenot dans l'émission Mardi politique RFI/Libération/AFP.
   "Cela fait trente mois qu'une seule partie de la population n'est pas armée: les révolutionnaires syriens. La dictature d'Assad est financée par l'impérialisme russe, les djihadistes sont financés par le Qatar et l'Arabie
Saoudite, les seuls qui ne sont pas armés ce sont ces comités, ces coordinations qui prennent en charge politiquement et administrativement les zones libérées", a-t-il précisé.    "Ceux qui disent +il ne faut surtout pas donner d'armes parce que cela va finir chez les djihadistes+, c'est déjà le cas", selon Olivier Besancenot qui
se dit "opposé à des frappes militaires".    "L'Etat français, je n'ai pas confiance en lui, surtout dans cette région
du monde (...) on ne peut pas se substituer au peuple", a-t-il ajouté.    "Qui peut avoir la légitimité de décider à la place des autres ? (...) C'est ma constance en tant qu'internationaliste de faire confiance aux peuples
pour décider de leur propre destin", a dit M. Besancenot.
   kap/swi/ct

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.