Arras : Les candidats du NPA crient à « l'urgence sociale !»

vendredi 12.02.2010, 05:02 - La Voix du Nord

Le NPA réclame «une vraie gauche que n'incarnent plus le PS et ses alliés» .PHOTO SAMI BELLOUMI Le NPA réclame «une vraie gauche que n'incarnent plus le PS et ses alliés» .PHOTO SAMI BELLOUMI

 

Le Nouveau parti anticapitaliste a présenté mercredi soir, au foyer Amoureux, sa liste du Pas-de-Calais pour les régionales. Elle sera menée par Bernard Playe, retraité de l'industrie de la dentelle. ...

 

équipe des régionales

 

C'est Pascale Montel, tête de la liste régionale du NPA, ouvrière de la métallurgie, qui présentait à un petit public, la plateforme politique du NPA. Elle était accompagnée de Thierry Deprez , agent EDF d'Arras, et Séverine Duval, enseignante à Hénin-Beaumont.

 

Le NPA, jeune parti, aimerait faire plus que de la figuration aux régionales. Mais pour Pascale Montel, le résultat à ces élections n'est pas une fin en soi. « Nous proposons des mesures d'urgence. On n'a pas la prétention de répondre à tout et de tout savoir... » Ce qui n'exclut en rien la volonté de faire bouger les choses. « C'est le contribuable qui a sauvé le capitalisme. C'est grâce à lui que les banques se portent mieux. Et dans le même temps, on annonce aux travailleurs qu'ils vont perdre leur emploi parce qu'on a choisi de délocaliser. C'est scandaleux ! » Révolutionnaire et résolument à gauche, le NPA se veut une alternative. La défense du service public, la défense des emplois dans la région et l'arrêt « des subventions régionales au patronat » et des subventions aux écoles privées. Tout cela n'a rien de contradictoire pour les candidats du NPA qui rêvent d'un monde plus égalitaire, d'un autre modèle de société. Encore faut-il qu'il apporte des vraies solutions... •

 

N. A.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.