17 février. Première réunion publique du NPA à Besançon

Le collectif bisontin du NPA avait décidé de profiter de l'effet médiatique national du congrès de fondation pour organiser sa première apparition publique.

C'est donc le 17 février que fut fixé le meeting, avec la participation de notre camarade Dominique, déléguée au congrès quelque jour plus tôt et élue à la direction (Comité politique national, CPN) du NPA. Une courte mais vigoureuse campagne a permis de publiciser ce premier rendez vous, par des collages d'affiches, des distributions de tracts, mais aussi par le biais de contacts personnels grâce à des invitations. Une conférence de presse, relayée dans l'Est Républicain quelques jours plus tôt, a également permis de faire connaître la date de notre meeting.

Malgré cette implication des nouveaux membres du NPA, c'était quand même l'inconnue qui dominait quant au succès de la réunion. Eh bien, pari réussi et même au-delà. Le soir dit, plus de cent dix personnes ont répondu présents. Malgré notre enthousiasme, nous n'avions pas prévu assez de chaises. Il a donc fallu aligner la réserve, pour notre plus grande satisfaction. Satisfaction également d'entendre un discours débutant par l'appel à la solidarité avec la grève générale en Guadeloupe. Et Dominique a su intéresser l'assistance en expliquant le sens de la création du NPA, soulevant même les rires à plusieurs reprises.

Un débat foisonnant s'en est suivi. Sur le sens de notre anticapitalisme, sur la liaison avec l'écologie, sur la présence de Besancenot à l'émission de Drucker, sur les prochaines élections européennes et sur de nombreuses autres questions. De l'avis général, une soirée réussie.

Plus de 20 personnes ont laissé leur contact. De bon augure pour le développement du NPA sur la ville. Reste à transformer l'essai.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.