Un pouvoir pro-riches et raciste qui enferme toujours plus

Les chiffres viennent de tomber, la France emprisonne de plus en plus. Depuis 2007, chaque année, la population carcérale augmente de plus de 1000 personnes pour atteindre aujourd’hui plus de 70 000 personnes.

A ces chiffres d’ores et déjà effrayants, symptômes d’un État qui n’hésite pas à enfermer les premières victimes de ses politiques racistes contre les milieux les plus populaires (les pauvres et les personnes racisées sont surreprésentées au sein de la population carcérale), il faut ajouter l’inhumanité des conditions d’incarcérations en France.

Le taux d’occupations des prisons s’établit en moyenne à 148 %, avec des pics à plus de 200 % ! Inévitable conséquence d’une telle situation, on se suicide 6 fois plus en prison que dans le reste du pays et le nombre absolu de morts ne fait que croître pour atteindre 113 morts en 2016. Enfin, faut-il rappeler qu’en prison, des entreprises sont autorisées à faire travailler les gens pour des salaires largement en dessous du salaire minimum légal ?

Le NPA défend une politique à l’opposé du tout-répressif et de tout-carcéral. La prison n’est qu’un outil qui fragilise les populations les plus exploitées. Elle ne fait pas partie de la solution mais bien du problème.

Montreuil, le 9 septembre 2018

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.