Solidarité avec Mathilde Panot et ses accompagnateurs ! Soutien à la mobilisation algérienne !

Le NPA proteste contre l’interpellation à Bejaïa, mardi 1er octobre, de la députée Mathilde Panot et de ses accompagnateurs, stoppés à deux reprises lors de longs contrôles, transportés de force puis empêchés de sortir de leur hôtel à Alger. 

La délégation conduite par Mathilde Panot a rencontré des députés du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie), les responsables du PST (Parti socialiste des travailleurs), le MDS (Mouvement démocratique et social) et le réseau de luttes contre la répression, pour les libertés démocratiques et la libération des détenus d’opinion. En particulier, ils et elles ont discuté de la répression qui s’abat sur la mobilisation des AlgérienEs.

Le pouvoir n’hésite donc pas à réprimer les militantEs qui, comme Mathilde Panot et ses accompagnateurs, viennent affirmer leur solidarité avec la mobilisation populaire. Sa mise en séjour surveillé l’empêche de mener les activités de solidarité qu’elle avait prévues. 

Cette interpellation envoie en outre le message que le pouvoir est déterminé à durcir la répression contre le Hirak et veut le faire loin des regards. Ce qui ne peut que renforcer les enjeux de solidarité avec les manifestantEs algériens menacés.

Le NPA demande le respect de la liberté de circuler de Mathilde Panot et de ses accompagnateurs et leur affirme toute sa solidarité.

Montreuil, le 2 octobre 2019. 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.