SNCF : la grève hante les possédants

Alors que le mouvement de grève historique à la SNCF dure depuis bientôt 60 jours, sénateurs et SNCF sont main dans la main pour tenter de briser ce mouvement par tous les moyens.

La commission des affaires « sociales » du Sénat vient de voter un nouveau texte contre le droit de grève dans les transports avec possibilité pour l’employeur de réquisitionner les grévistes. 

Dans le même temps, la SNCF s’apprête, dans certains endroits, à verser aux non grévistes une prime (contestable du point de vue du droit du travail) de 300 à 1500 euros pour bons et loyaux services durant le conflit !

Dans ces deux cas -qui arrivent à point nommé - il s’agit bien pour le possédants de trouver des stratagèmes afin de casser la grève des travailleurs des transports.

Le NPA condamne fermement ces basses manœuvres et apporte tout son soutien aux salariéEs de la RATP et de la SNCF pour leur combativité exemplaire pour le retrait de la retraite à point et contre Macron  !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.