Poitiers : non au couvre-feu !

Alors que les personnels soignants comme touTEs les salariéEs dans les activités indispensables n’ont pas les mesures indispensables pour accomplir leur mission dans des conditions de sécurité optimales, Alain Claeys met en place un couvre feu.

Il se met ainsi dans les pas des maires les plus réactionnaires du sud et du sud est de la France comme ceux de Nice ou de Béziers. Une fois de plus la seule réponse, après les amendes, est  la repression qui se renforce.

Il est sûrement plus facile d’être confiné dans une maison avec jardin que dans les immeubles des quartiers populaires.

Si nous ne remettons pas en cause le confinement nous ne pensons pas que la police et la répression soient les meilleurs moyens de stopper l’épidémie et de protéger la population.

Le NPA Poitiers demande l’arrêt du couvre-feu, l’arrêt de la stigmatisation des jeunes au pied des tours et le remplacement de la police par des médiateurs et médiatrices pour expliquer et convaincre de la nécessité du confinement. Une démarche politique et sanitaire, plutôt que policière.

Retrouvez Toutes nos propositions en cliquant ici.

Poitiers, le 24 mars 2020.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.