Olivier Besancenot et le NPA présents en Catalogne à l’occasion du référendum

-A +A
International
actualité

Depuis deux semaines, le gouvernement central de Madrid a redoublé d’efforts pour empêcher la tenue du référendum du 1er octobre en Catalogne, pourtant souhaité par une majorité de la population : arrestations et poursuites judiciaires, perquisitions, saisies de matériel électoral, interdictions de manifester et/ou de se réunir, etc. 

La population refuse cependant de baisser la tête et s’organise pour maintenir le référendum, en prenant la rue, en manifestant pour obtenir la défense de ses droits démocratiques, en occupant les écoles qui serviront de bureau de vote… Dans le reste de l’État espagnol, des manifestations de soutien ont également eu lieu, renforçant le défi au consensus de la transition post-franquiste.

Le peuple de Catalogne a le droit de voter, le droit de décider. Aucune manœuvre policière ne pourra empêcher l’expression de ce droit démocratique, et le NPA condamne fermement le fait que ce droit soit bâillonné par une politique aux relents de franquisme. Nous condamnons également le silence complice des autorités européennes et du gouvernement Macron-Philippe. 

C’est pour affirmer cette solidarité élémentaire avec le peuple de Catalogne que plusieurs membres du NPA, parmi lesquels son porte-parole Olivier Besancenot, se rendent en Catalogne ce week-end, durant lequel ils rencontreront des militantEs locaux et pourront témoigner du déroulement du scrutin et de la mobilisation de la population pour défendre et exprimer ses droits.

Montreuil, le 30 septembre