Notre-Dame-des-Landes : soutien à la ZAD face aux menaces de Gérard Collomb

-A +A
Écologie
actualité

Mercredi 13 décembre, les « médiateurs » nommés par l’exécutif rendaient leur rapport concernant le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Un grand projet inutile et destructeur, dénoncé depuis des décennies, et qui a donné lieu à une mobilisation exemplaire, autour de la ZAD (Zone à défendre), de laquelle le NPA a été partie prenante.

À peine les premiers éléments du rapport, qui semble ouvrir la porte à l’hypothèse d’un abandon du projet d’aéroport, commençaient-ils à être discutés, que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a cru bon de montrer ses muscles. Il a en effet déclaré sur France Info, en évoquant l’évacuation de la ZAD, qu’il gérerait le dossier « avec sang-froid, en évitant qu'il y ait des morts ».

Ces propos, qui sont des menaces à peine dissimulées, sont absolument scandaleux, a fortiori lorsque l’on se souvient de la mort de Rémi Fraisse le 26 octobre 2014, tué par un gendarme, au moyen une grenade offensive, sur le chantier du barrage de Sivens dans le Tarn.

Le NPA s’élève contre ces provocations menaçantes, apporte tout son soutien aux occupantEs de la ZAD, et réitère son opposition au projet d’aéroport.

Montreuil, le 14 décembre 2017 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.