Libération immédiate des 47 lycéens du 92 convoqués à la Sûreté territoriale et gardés à vue !

Nous avons appris que 47 lycéens-nes du 92 ont été convoquéEs pour ce lundi à la Sûreté territoriale, suite à leur participation au mouvement sur leur établissement avant les vacances. Le motif invoqué : « Affaire vous concernant ».

ArrivéEs à la Sûreté territoriale à Nanterre, ils-elles ont immédiatement été placéEs en garde à vue au commissariat de Nanterre, où ils-elles seront entenduEs par la Sûreté territoriale dans la journée.

Ça ne peut plus durer !

ManifestantEs molestéEs, blesséEs, gazéEs, syndicalistes et militantEs, arrêtéEs et maintenant, on passe un cap dans la violence répressive. A la veille de l’ouverture du débat parlementaire, et pour preuve de sa faiblesse, le gouvernement s’en prend directement au fer de lance de la contestation qu’est la jeunesse. Le ministère de l’éducation veut que celle-ci acquière l’esprit critique mais dès qu’elle l’ouvre 5 minutes, elle se prend tout l’appareil répressif de l’Etat dans la figure.

Le NPA demande la libération immédiate des jeunes gardéEs à vue, le respect inconditionnel du droit de grève et de manifester pour les lycéen-nes dans tous les établissements !

Il appelle dès ce soir à être massivement présents au rassemblement devant la Sûreté territoriale de Nanterre, 305, rue de La Garenne, à partir de 17h.

Montreuil, le 2 mai 2016

Armelle Pertus, Christine Poupin, Olivier Besancenot, Philippe Poutou, Porte-paroles du NPA

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.