Le gouvernement tape dans la caisse du logement social

Le gouvernement a dévoilé aujourd'hui sa feuille de route concernant le logement. sa principale mesure diminuer les APL. Il avait déjà annoncé la couleur pendant l'été en décidant autoritairement d'une baisse de 5 euros pour tous les locataires.

Il récidive cette fois en imposant une baisse des APL à hauteur de 50 à 60 euros par mois pour les allocataires des bailleurs sociaux en imposant à ces derniers une baisse correspondante des loyers, histoire que ce ne soit pas le locataire qui en supporte la charge.

Qu'on ne soit pas dupe : Le gouvernement fait porter l'essentiel de sa politique d'austérité sur le logement social. Il se moque du sort des locataires. Il se moque du logement social qu'il fragilise par cette mesure en diminuant de façon notable leur capacité à rénover les logements et à en construire de nouveaux.  Et il se garde bien de s'attaquer à la hausse du prix des terrains et des logements du privé qui font l'essentiel de la crise du logement. Il ne s'engage surtout pas dans le blocage des loyers du privé.

Son seul souci c'est faire main basse sur l'argent du logement social pour imposer son plan d'austérité. Une attaque de plus de ce gouvernement des riches qu'il faut combattre.

Montreuil, le 20 septembre 2017

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.