La répression s’amplifie dans la Roya

-A +A
Antiracisme
actualité

Lundi 11 septembre : la cour d’appel d’Aix en Provence condamne à deux mois de prison avec sursis Pierre-Alain Mannoni, enseignant chercheur pour l’aide humanitaire qu’il a apporté en secourant trois jeunes Erythréennes blessées.

Mardi 12 septembre : Cédric Herrou est mis en garde à vue pour la 7 ième fois pour « violences aggravées et séquestration » avec une nouvelle perquisition à son domicile, cette accusation reposant sur la plainte d’un passeur professionnel détenu dont Cédric Herrou avait dénoncé les agissements.

En fournissant aux migrants gite, couvert, soins aux blessés et aide à leur demande d’asile dans les conditions autorisées par la loi, les habitants de la Roya font preuve d’une solidarité humaine et d’une citoyenneté exemplaire qui leur font honneur.

La répression qui s’abat sur eux rappelle les heures les plus sombres de notre histoire ou l’on qualifie de terroristes les résistants.

Le NPA dénonce le harcèlement policier et judiciaire du nouveau gouvernement qui intensifie la présence policière et développe une politique de répression.

Le NPA réaffirme sa solidarité avec les habitants de la Roya et les actions citoyennes qu’ils engagent.

Le 13 septembre 2017

NPA 06
Philippe POUTOU, porte parole du NPA