Jusqu'où l'acharnement, la répression et le mensonge d’État ?

-A +A
International
actualité

Cinq militantEs, dont  Txetx Etcherverry, fondateur du mouvement écologiste et altermondialiste Bizi !, Michel Berhocoirigoin, syndicaliste paysan, ancien président de la chambre d’agriculture du Pays-Basque, Michel Bergougnan, coopérateur viticole et Béatrice Molle-Haran, ont été interpellés par le RAID.

Les polices française et espagnole se vantent "de la saisie d'un important stock d'armes" et "d'avoir porté un coup dur à l'ETA".

C'est un énorme mensonge et une manipulation éhontée. Ces armes étaient destinées à être neutralisées dans le cadre d'une démarche pacifiste, parfaitement publique, transparente et revendiquée. Les militantEs, syndicalistes, altermondialistes, journalistes...  ont proposé à l’organisation ETA dans le cadre de son processus de désarmement de « de transférer à la société civile la responsabilité politique de la destruction de son arsenal militaire ».

Non contents de bloquer le processus de désarmement, les États français et espagnol criminalisent celles et ceux qui œuvrent à relancer le processus.

Le NPA dénonce cette manipulation et exige la libération immédiate et l'arrêt des poursuites contre les militantEs.

Montreuil, le17 décembre 2016

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.