Communiqué du NPA Nantes. Contre les expulsions, l'aéroport et le capitalisme, nous garderons Notre-Dame-des-Landes !

Les militantes et militants du Nouveau Parti Anticapitaliste appellent à manifester samedi 27 février à Notre-Dame-des-Landes. Christine Poupin et Philippe poutou, tous deux porte-paroles du NPA, participeront à cette manifestation.

Le 25 janvier, un jugement a confirmé les expulsions des habitantEs et paysanNEs historiques de la Zad. L’État et Vinci comptaient bien sur cette nouvelle attaque contre les opposant-e-s pour s’imposer définitivement à Notre-Dame-des-Landes. Mais c’était ignorer qu'on ne balaye pas des décennies de luttes, de résistances et de solidarité en un tournemain.

Samedi 27 février, nous serons donc des dizaines de milliers à dire au groupe capitaliste Vinci, à l’État et aux élus qui le servent, que nous ne les laisserons pas saccager des vies et des terres agricoles pour un projet aussi inutile que coûteux. En choisissant de bloquer les entrées des voies d'accès du site pour ce nouveau rassemblement, nous lançons un avertissement : la Zad de Notre-Dame-des-Landes et ses habitant-e-s seront protégés en cas d'intervention policière. Nous empêcherons toute expulsion et tout début de travaux. Ce sera également l'occasion de rappeler à ces décideurs qui mentent, qui tronquent les études et qui falsifient des pétitions... qu'il est inutile de donner des leçons de démocratie avec un référendum illégitime. Nous rappelons que c'est à celles et ceux qui vivent sur la Zad, qui y travaillent, qui protègent et défendent cette terre, de décider.

Nantes, le 26 février 2016

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.