Calais 1er octobre : les manifestants interdits de circulation !

-A +A
Antiracisme
actualité

Après l'interdiction de manifester de la préfecture jeudi 29 septembre, interdiction confirmée au tribunal administratif de Lille hier, la volonté de ce gouvernement d'empêcher à Calais toute expression de solidarité avec les migrants se confirme.

Ainsi, après différents coups de pression et contrôle des chauffeurs de la compagnie d'autocars chargée d'emmener les manifestants de Paris à Calais, les quatre autocars (environ 200 personnes, dont des membres de collectifs de migrants, de sans-papiers...) sont actuellement bloqués au péage par les forces de l'ordre, avant même d'être arrivés sur les lieux. Ils sont officiellement placés en « rétention administrative ».Visiblement l'exigence de liberté de circulation ne concerne pas que les migrants !

Le NPA, présent dans les autocars actuellement bloqués et sur place à Calais avec son candidat à la présidentielle Philippe Poutou, exige l'arrêt de ce blocage mis en œuvre par le procureur, c'est-à-dire l’État. La solidarité ne peut pas être stoppée !

Le samedi 1er octobre

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.