Avec les salariés de Ford, ce jeudi 25 octobre, refusons la catastrophe économique et sociale

Ford fait des profits énormes depuis des années (7 milliards de dollars rien que l’année dernière). De plus, la multinationale a perçu régulièrement des aides publiques qui se chiffrent en dizaines et dizaines de millions d’euros : ainsi, de 2013 à 2018, Ford Aquitaine Industries a encaissé près de 50 millions d’euros pour maintenir un millier d’emplois, soit à peu près 830 euros mensuel par salarié durant ces cinq années !

En annonçant la fermeture définitive de son usine de Blanquefort, la multinationale liquide en réalité beaucoup plus que les 850 emplois direct de l’usine. Sous-traitants, équipementiers, logistique, commerces, emplois territoriaux et publics sur l’agglomération bordelaise, sur le département, sur la région… Toute la population est concernée, et c’est une catastrophe économique et sociale qui s’annonce.

Ford veut fermer l’usine de Blanquefort, un repreneur - Punch - se propose avec l’État en appui, mais les salariés sont pris dans un étau : d’un côté, Ford refuse la proposition de ce repreneur… et de l’autre, les conditions de reprise ne sont pas non plus acceptable (volonté de baisser sensiblement les salaires et les jours de RTT, d’attaquer les conditions de travail…). Avec un laissez-faire du gouvernement qui devrait pourtant mettre la pression pour le maintien de l’emploi sur l’usine, cela sans aucune dégradation pour celles et ceux qui y travaillent.

Les travailleurs de Ford, les organisations syndicales qui les défendent, ne doivent pas rester seuls. Il y a urgence à agir aux côtés de la population, des différents soutiens, et des élus locaux. C’est la raison pour laquelle nos organisations politiques apportent leur soutien à la mobilisation des Ford qui seront à nouveau dans la rue ce jeudi 25 octobre (à 13 h place de la République à Bordeaux). De toutes nos forces, nous ne nous résignons pas à ce que disparaisse l’emploi, à Ford Blanquefort et ailleurs.

Organisations signataires : Alternative Libertaire (AL), Ensemble !, Gauche Démocratique & Sociale (GDS), Géneration.s, Lutte Ouvrière (LO) Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Parti communiste français (PCF), Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), Parti de Gauche (PG), République &Socialisme (RS)

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.