Reportage à la ferme de Sylvie et Benoît Colas à LectoureCe mardi 10 janvier, la Confédération paysanne du Gers organisait une réunion pour défendre les éleveurs victimes de l’épizootie de grippe aviaire. Sylvie Colas (porte-parole départementale de la Conf’) nous a accueilli...

Écologie

Vendredi 10 janvier, Macron était auditionné par la Convention citoyenne pour le climat (CCC).

La presse l’annonce : le pays va connaître sans doute un moment historique. La sécheresse que nous vivons semble sans précédent. La semaine qui s’annonce va être très chaude : 35°C, 40°C, 43° ! Des températures dangereuses pour la population, notamment les plus fragiles.
Le gouvernement prétend désormais développer une nouvelle ambition pour « rendre plus propre notre économie ». Mais le récent discours de Philippe, ripoliné aux nuances de vert pâle, cache mal l’incapacité à s’attaquer aux racines de la crise écologique. 
Samedi 9 juin se tenait à Paris la marche pour la fermeture des abattoirs, organisée par l’association L214. Créée en 2012 en France, elle a pris depuis une ampleur internationale, puisqu’elle existe aujourd’hui dans 12 pays et 32 villes à travers le monde.
La loi dont la discussion se termine au Parlement est annoncée comme « une des plus belles lois du quinquennat ». Une sorte de merveille comme la COP 21 de Paris ! 2040 est l’horizon indiqué pour la fin de la commercialisation des véhicules à moteur thermique. C’est très loin et très flou.
Le grand contournement ouest de Strasbourg (GCO) est un projet d’autoroute de 24 km pour prétendument éloigner le trafic de véhicules de Strasbourg.
À l’occasion des grèves scolaires pour le climat du 24 mai, nous étions encore des centaines de milliers à nous réunir dans les villes de 120 pays.
Les études contradictoires circulent. Les provocations aussi. Ainsi Pierre Médevielle, sénateur UDI, qui a sciemment déformé les résultats du rapport l’OPESCT en déclarant « le glyphosate n’est pas plus dangereux que la charcuterie ou la viande rouge ».
Un texte de Renée-Lise Rothiot, habitante de Vittel, militante pour la défense de l’eau.
Le 12 mars 2019, l’annulation du plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse a marqué une étape importante dans la lutte pour sauver les 300 hectares de terres fertiles au nord de Paris menacées de destruction par EuropaCity (500 boutiques, une piste de ski artificielle, des hôtels de

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Écologie