Reportage à la ferme de Sylvie et Benoît Colas à LectoureCe mardi 10 janvier, la Confédération paysanne du Gers organisait une réunion pour défendre les éleveurs victimes de l’épizootie de grippe aviaire. Sylvie Colas (porte-parole départementale de la Conf’) nous a accueilli...

Écologie

Il leur a fallu six mois : le groupe de huit « experts » engagé par la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse (LR) pour étudier la gratuité des transports en commun a rendu son rapport début octobre.

Sans surprise, le rapport spécial du GIEC publié aujourd’hui confirme que les impacts sociaux et environnementaux du changement climatique sont redoutables et ont été sous-estimés.
Sans surprise, le rapport spécial du GIEC sur le réchauffement de 1,5°C maximum confirme que les impacts du changement climatique anthropique sont redoutables et ont été sous-estimés, tant sur le plan social que sur le plan environnemental.  
« Vous n’entendrez plus parler de Notre-Dame-des-Landes » avait prophétisé Gérard Collomb en mai dernier, quelques jours avant que Maxime voit sa main arrachée par une grenade de la gendarmerie.
Depuis une quarantaine d’années il est question de construire sur 24 km une autoroute de contournement de Strasbourg par l’ouest afin de désengorger la traversée nord-sud, et inversement, de la ville qui voit défiler chaque jour entre 160 000 et 200 000 véhicules dont 4 000 poids l
Ainsi s’intitule la pétition lancée par Fabrice Nicolino et François Veillerette, que le NPA soutient et va relayer.
Communiqué du NPA. ​Le vélo ne peut être un élément décoratif du capitalisme vert" A Angers, le gouvernement vient d’annoncer un « plan vélo ». Reporté à plusieurs reprises, l’annonce ne pouvait plus être différée.
1) Absolue nécessité de la sortie du tout-auto, du tout-camion, absolue nécessité de la reconversion du secteur auto.
Le plan :- Rappel du contexte mondial : réchauffement climatique et la voie de la voiture électrique. - sa technologie particulière et les difficultés induites afin de montrer qu’elle ne peut être la réponse au problème de départ (le climat)- la voix des constructeurs
Six syndicalistes de la Confédération paysanne viennent d'être condamné·e·s à 120 000 euros. Leur crime ? Avoir démonté, sans les endommager, des installations de la ferme des 1 000 vaches, pour les rapporter à la préfecture afin de dénoncer l'élevage concentrationnaire industriel.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Écologie