Santé

L’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire et la direction de l’hôpital (suite à la fusion des centres hospitaliers de Châteauroux et du Blanc) continuent de s’attaquer aux services existants dans la région blancoise.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) de 2019 sera présenté en conseil des ministres à fin du mois.
Suicides, grèves de la faim, souffrance des patientEs… Autant de conséquences d’un manque criant de moyens pour la santé.
La situation dans les urgences des hôpitaux ne cesse de se dégrader depuis une vingtaine d’années, Cet été, « la situation des urgences est totalement chaotique », comme l’affirme l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF).
Depuis septembre 2017, les salariéEs de l’hôpital de Vierzon se battent contre une stratégie de suppressions de poste et de service.
Après des années de batailles syndicales, des mois de mobilisation des personnels rythmés par les « mardis de la colère », et 26 jours de grève dont 16 jours d’occupation du toit des urgences, la mobilisation des personnels du centre Pierre Janet, soutenue par une intersyndic
Lors de sa campagne électorale, Macron avait annoncé son intention de « refonder la Sécurité sociale » : elle ne serait plus assise sur le travail.
La grève de l’hôpital psychiatrique du Havre (voir l’Anticapitaliste n°437) se poursuit depuis le 16 juin autour de l’occupation du toit des urgences.
Au Centre Pierre-Janet (psychiatrie de l’hôpital du Havre, voir l’Anticapitaliste n°435), la lutte a franchi un nouveau cap le 26 juin.
Retour sur le rassemblement organisé le 23 juin sur la place de la République à Paris.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Santé