Santé

C’est suffisamment rare, dans le paysage médiatique actuel, pour qu’on le souligne : le reportage diffusé dans « Envoyé spécial » jeudi 7 septembre 

Les gouvernements qui se sont succédé depuis 10 ans n’ont pas épargné l’hôpital. Les suppressions de postes ont débuté en 2008, 1 800 cette année-là. Entre 2008 et 2013 plus de 15 000, 22 000 sous Marisol Touraine entre 2015 et 2017.
La « loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement », entrée en vigueur en 2016, a eu des répercussions immédiates sur les budgets accordés au financement des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
En avril dernier, Macron déclarait, dans une interview au journal les Échos, vouloir réaliser durant le quinquennat « 25 milliards d’économies sur la sphère sociale », dont 15 milliards sur l’assurance maladie et 10 milliards sur l’assurance chômage, « grâce aux réformes structurelle
La ministre de la Santé déclarait « avoir horreur des obligations »…Mais le tiers payant sera généralisable et non généralisé, donc facultatif pour les praticiens libéraux. L’accès à des soins restera dès lors difficile pour un tiers de la population.
« Chacun cotise selon ses moyens et chacun reçoit selon ses besoins. » C’est le principe adopté en 1945 à la naissance de la Sécurité sociale : les recettes doivent s’adapter aux besoins et non l’inverse.
Quand Gérard Collomb veut faire de la psychiatrie un auxiliaire de police.Au mois d’août, deux faits divers dramatiques ont marqué l'actualité.
Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, n'a pas d'état d'âme pour faire passer autoritairement le nombre de vaccinations obligatoires de trois à onze.
Le 3 avril, les 12 aides-soignantes (soit ¼ du personnel) se déclarent grévistes. Au départ, l’épuisement, voir déjà pour certaines le burn-out : plus question de cautionner les dysfonctionnements ! Maltraitées par la direction, elles ne peuvent envisager de maltraiter les résident(e)s.
Depuis maintenant un an la situation s’est tendue au CHU : les conflits individuels et collectifs se sont multipliés face à la dégradation des conditions de travail des hospitalierEs. 

Pages

S'abonner à Santé