Nous vivons ensemble pour la plupart d'entre nous depuis longtemps, plus de 20, 30 voire 40 ans dans deux immeubles que la municipalité de Montbéliard et Habitat 25, organisme-logeur social du département du Doubs, ex-OPHLM du Doubs, ont décidé de démolir dans le cadre d'un projet de...

Logement

Le temps passe et il ne se passe rien sur le front des loyers. Ou plutôt : ce qui était prévisible se réalise. Le recouvrement des loyers de l’échéance d’avril, après celle de mars, confirme l’augmentation des impayés. Elle est dans une fourchette de 10 à 25 % selon les bailleurs.

Samedi 23 janvier, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées pour défendre les familles qui occupent, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), des logements de La Poste, inoccupés depuis 2002.
Il y a un an, les logements vides de la poste centrale de Saint-Denis étaient réquisitionnés par un large collectif unitaire comprenant le DAL, le « Réseau solidarité logement », et d'autres organisations - dont le NPA -, pour y installer 8 familles sans logis ou mal logées.
Suite au procès intenté par la propriétaire d'un l'hôtel particulier du 17e siècle de 1000 m2, vide depuis 40 ans, Jeudi noir a été sommé de quitter les lieux à compter du lundi 25 janvier, sous peine d'évacuation par la force et du paiement d'une astreinte de 25 000 euros par moi
TEAN 33-0607 logement.pdf
Avant la crise, le logement était un des principaux sujets d’inquiétude de la population, juste après l’emploi. Avant la crise, on construisait pourtant à tour de bras, avec plus de 500 000 mises en chantier en France en 2006.
Mercredi 8 juillet, à 6 heures du matin, l’ancienne clinique située au 42 boulevard de Chanzy à Montreuil, occupée depuis janvier par un collectif militant pour le droit au logement, a été évacuée à l’aide d’un déploiement de forces démesurées.
Une nouvelle fois, la répression policière à l'instigation du gouvernement Fillon frappe les associations qui se mobilisent en faveur du droit au logement pour tous.
PARIS, 14 mai 2009 (AFP) - Olivier Besancenot (NPA) a estimé jeudi qu'il fallait réquisitionner les logements vides, lors d'une visite de soutien à des étudiants et jeunes actifs qui occupent, depuis quatre mois, un bâtiment du Crous de Paris, en plein quartier latin et sont menacés d'expulsion.
Madame Boutin, ministre du logement, tente de désarmorcer la crise.
Le gouvernement manie de plus en plus fréquemment la répression contre les sans-logis : le DAL et les familles qui campaient rue de la Banque viennent d'en faire les frais.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Logement