Nous vivons ensemble pour la plupart d'entre nous depuis longtemps, plus de 20, 30 voire 40 ans dans deux immeubles que la municipalité de Montbéliard et Habitat 25, organisme-logeur social du département du Doubs, ex-OPHLM du Doubs, ont décidé de démolir dans le cadre d'un projet de...

Logement

Dans le quartier populaire de la Villeneuve à Grenoble, où le taux de pauvreté est l’un des plus forts de l’agglomération, s’est déroulé un référendum d’initiative citoyenne (RIC). 

Le droit à un logement durable de bonne qualité pour tous est une urgence, comme le droit à l'éducation, qui devrait être au coeur de la campagne présidentielle et des mobilisations sociales.
Ça fait maintenant plus de 50 jours qu’une quarantaine d’habitants expulsés du 76 rue Gabriel Péri sont à la rue, sans accès au 115. La majorité d’entre eux sont obligés de camper devant les services de la Mairie.
La situation en matière de logement est dramatique ! Avec 10 millions de personnes touchées par le mal-logement sous diverses formes, dont 130 000 sans-abri, la situation exige la mise en place d’une politique volontariste pour répondre aux besoins sociaux.
Attac et Copernic avec la plateforme logement des mouvements sociaux ont organisé, lundi 9 janvier, un grand meeting auquel ont participé trois candidatEs à l’élection présidentielle, dont Philippe Poutou.
 
Alors que Sarkozy en campagne en 2007, déclarait que plus personne ne devait dormir dans la rue,le mal-logement est un phénomène qui n’a fait qu’empirer ces cinq dernières années.
Après les expulsions de Rroms et la chasse quotidienne aux sans-papiers, la politique anti-immigréEs et anti-pauvres du gouvernement Sarkozy continue toujours plus fort.
Mercredi 30 novembre, 8h du matin, une centaine de policiers et de gendarmes expulsent 9 familles dont 29 enfants du 11 rue Dézobry, près de la gare de St Denis.
Mardi 29 novembre, le préfet de Seine-Saint-Denis a procédé à l'expulsion de deux immeubles à Saint-Denis. D'autres seraient programmées.
Une centaine de personnes dont une vingtaine d'enfants, qui faisaient partie des expulsé-e-s de la barre Balzac en juillet 2010, à La Courneuve, ont vu, ce matin, leur campement détruit par les forces de police.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Logement