Nous vivons ensemble pour la plupart d'entre nous depuis longtemps, plus de 20, 30 voire 40 ans dans deux immeubles que la municipalité de Montbéliard et Habitat 25, organisme-logeur social du département du Doubs, ex-OPHLM du Doubs, ont décidé de démolir dans le cadre d'un projet de...

Logement

Lundi 5 novembre, 3 immeubles se sont effondrés à Marseille, provoquant des morts. Un « fait divers banal » dû à une pluie « banale »... d’après les premières constatations !

Marseille, rue d’Aubagne, 5 novembre 2018. Trois immeubles mitoyens s’effondrent en pleine journée, sur celles ou ceux qui y résidaient ou qui passaient à ce moment dans la rue.
La baisse de 5 euros des APL n’aura donc pas suffi.
En avril-mai, des familles hébergées par le 115, via le Service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO) des Hauts-de-Seine (le département le plus riche de France) apprenaient au moment du renouvellement de la prise en charge (habituellement pour 1 mois) que celle-ci allait
La loi ELAN est en cours de discussion à l’Assemblée nationale. Et le moins que l’on puisse dire est que les choses sont claires : pas de fioritures, pas de masques, ou si peu. Les capitalistes de l’immobilier qui sont aux commandes.
Le gouvernement a présenté son projet de loi sur la question du logement, dit projet ELAN, lors du conseil des ministres du 4 avril. Une partie de son contenu, celle qui concerne la réforme des HLM, sera présentée devant le Parlement, le reste sera adopté par ordonnances.
À l’initiative d’un collectif de Louviers, une centaine de personnes, de différentes organisations (CCFD, RESF, CEFED, LDH, PCF, NPA, enseignantEs, citoyenEs) se sont retrouvées le 14 mars devant la préfecture d’Evreux.
La baisse des APL et l’attaque contre le logement social frappent de plein fouet les classes populaires, et particulièrement les plus précaires.
Il y a deux ans, le Raid intervenait au 48 rue de la République à Saint-Denis contre le groupe de terroristes impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015. L’immeuble s’est en partie effondré suite à l’assaut et aux explosions.
Il y a deux ans, le Raid intervenait au 48 rue de la République à Saint-Denis contre le groupe de terroristes impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015. L’immeuble concerné s’est en partie effondré suite à l’assaut et aux explosions.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Logement