Féminisme

76 femmes ont étés assassinées par leur conjoint ou ex, depuis le début de l’année en France. On compte déjà 305 féminicides depuis le début du quinquennat de Macron. Le constat est accablant.

Par Julia Cámara1.
L’affaire Weinstein aura secoué la planète entière, mais cela ne sort pas de nulle part. Cela fait plusieurs années à présent que dans de nombreux pays du monde les femmes se mobilisent massivement pour leurs droits et contre leur oppression.
Deux affaires récentes de viol sur de très jeunes filles de 11 ans ont mis la question du consentement sur le devant de la scène médiatique. Dans les deux cas, des hommes beaucoup plus âgés ont imposé un acte sexuel avec pénétration.
Le 8 mars 1979, des dizaines de milliers de femmes sont descendues dans la rue pour la première fois dans l’histoire de l’Iran.
L’Ifop a publiée à 5 jours d’intervalle deux enquêtes sur les violences faites aux femmes : une première sur les violences d’une manière générale
À la veille de mai 1968, les femmes ont gagné des droits juridiques, mais elles sont loin de l’égalité, bien que leur rôle et leur place dans l’économie et la société se soient largement modifiés. 
Le contrôle de leur corps par les femmes passe, entre autres, par le contrôle de leur santé : avortement, contraception et maternité en premier lieu. Or depuis plusieurs années la santé est victime de coupes budgétaires massives.
Tous les ans nous sommes là : féministes et anticapitalistes, toujours. Et nous refaisons les mêmes constats : les inégalités de salaires, les conditions de travail, les tâches ménagères, etc.
SiffléEs, battuEs, violéEs : y’en a assez !

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Féminisme