Féminisme

Entretien. À l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, la colère des milieux féministes a été immédiate. Ce sont principalement les noms de Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti qui ont suscité l’indignation, déclenchant une vague de mobilisations au quatre coins du pays.

Le mercredi 3 juillet, la ministre des Droits des femmes a présenté au conseil des ministres un projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
Le 9 juin à Paris, la cause des femmes se fera entendre dans la rue. Le mot d’ordre de la manifestation : « contre l’austérité », mais aussi « imposer une autre politique ». L’appel vient de plus de 150 femmes militantes, associatives, politiques, ou syndicales.
Notre courant, anticapitaliste et révolutionnaire, comprend l’oppression des femmes comme une double oppression : en tant que travailleuses et en tant que femmes.
Les femmes ont encore plus de raisons de lutter contre les politiques d'austérité car elles en sont les premières victimes...
Les stéréotypes de genre débutent dès la crèche. Tel est le constat révélé par le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), remis récemment à Najat Vallaud-Belkacem.
Les Femen sont ce groupe ukrainien féminin qui s’est fait connaître pour ses actions seins nus, slogans peints sur la poitrine, et la recherche de confrontation physique.
L'oppression des femmes hier et aujourd'hui pour en finir demain - une perspective marxiste - C. Darmangeat.pdf



Cette brochure a été rédigée à la demande de l’association Table Rase, dans le cadre d’une conférence-débat organisée le 16 décembre 2010.
Derrière la figure romantique de l’actrice adulée et respectée se cache une tout autre réalité...
Les femmes sont les premières victimes de la crise et des politiques d’austérité. Ce sont les femmes qui sont le plus touchées par le chômage, la précarité et le temps partiel imposé.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Féminisme