Izquierda anticapitalista *, Le 19 décembre 20131. Notre corps, notre décisionNous devons à nouveau expliquer où se situe réellement le débat. L’Église et les secteurs les plus réactionnaires se dressent à nouveau contre celles d’entre nous qui exerçons notre liberté et pour nous...

Féminisme

Dans la foulée de l’affaire Weinstein, dont nous vous parlions hier, un hashtag a fait son apparition sur Twitter le vendredi 13 octobre, lancé par la journaliste Sandra Muller : #balancetonpo

Il en fallait bien un pour défendre le producteur étatsunien coupable de viols, d’agressions et de harcèlement avec une liste de victimes qui ne cesse de s’allonger. Un autre agresseur s’est ainsi senti obligé de se solidariser à demi-mots.
Quand on a 11 ans et qu’un homme de 28 ans vous impose des relations sexuelles, ça ne peut qu’être un viol. Même si on ne hurle pas. Même si on ne crie pas. Même si on ne se débat pas.
Le 28 septembre, lors de la journée internationale pour le droit à l’avortement, une manifestation européenne avait lieu à Bruxelles et des rassemblements et manifestations dans de nombreuses villes d’Europe. 
Ses obsèques ont eu lieu au Père-Lachaise le vendredi 22 septembre. Elle était, comme plusieurs d’entre nous, une femme de la génération du baby-boom pour qui mai 1968 a été un accélérateur de politisation et d’engagement militant.
40 % des femmes vivent dans un État où l’avortement est interdit.
En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et in
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question ».
En France, les femmes qui décident d’avorter et qui ont dépassé le délai de 12 semaines sont orientées par les hôpitaux et les cliniques vers le Planning familial pour recevoir les informations nécessaires en vue d’un avortement à l’étranger. 
Le 30 septembre aura lieu la 6e marche annuelle pour le droit à l’avortement en Irlande. Ce pays est l’un de ceux de l’Union européenne où la législation sur l’avortement reste la plus rétrograde (avec Malte et la Pologne).

Pages

S'abonner à Féminisme