Izquierda anticapitalista *, Le 19 décembre 20131. Notre corps, notre décisionNous devons à nouveau expliquer où se situe réellement le débat. L’Église et les secteurs les plus réactionnaires se dressent à nouveau contre celles d’entre nous qui exerçons notre liberté et pour nous...

Féminisme

2 000 manifestantEs comptés pour la manif de 15 h 40 ce mercredi 8 mars, du jamais vu à Grenoble !

L’appel intersyndical à la grève change bien sûr tout, mais c’est aussi le résultat d’un travail féministe de longue haleine mené dans différents cadres.

Cet été, les arrêtés sur les burkinis ont fait l’actualité. S’ils étaient évidemment islamophobes, ils s’attaquaient aussi au droit des femmes à disposer de leur corps… cela sous le prétexte de défendre le droit des femmes !
Inspirée par les grèves de femmes de l’automne dernier, d’abord en Islande contre l’inégalité salariale puis en Pologne en réponse aux tentatives de criminaliser l’avortement, et fortes de leurs propres mobilisations massives contre les violences, les femmes argentines de Ni Una Menos ont lan
En France, environ 84 000 femmes entre 18 et 75 ans déclarent être victimes d’un viol ou d’une tentative de viol chaque année.
Quand les services publics sont défaillants, les femmes en paient quatre fois le prix...
Les femmes étrangères vivant en France affrontent une double difficulté, en tant que femmes subissant l’oppression patriarcale de leur pays d’origine et de leur pays d’accueil, et en tant qu’étrangères, en butte aux discriminations et au racisme.
Les femmes gagnent en moyenne 27 % de moins que les hommes, et occupent 80 % des emplois à temps partiel.
Samedi 21 janvier, le NPA organisait une journée anticapitaliste et féministe avec Christine Poupin, pour mettre en avant le caractère féministe de notre programme et de notre campagne présidentielle.
En France comme ailleurs (Espagne, Pologne, États-Unis...), l’offensive réactionnaire s’en prend violemment à nos droits, en particulier à l’interruption volontaire de grossesse. Le point sur la situation.
Jeudi 1er décembre, l’Assemblée nationale a voté la loi sur l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG, cela malgré une véritable levée de boucliers de la part de tous les réacs, de l’Église catholique aux députés Les Républicains.

Pages

S'abonner à Féminisme