Vincent Peillon a récemment annoncé deux mesures pour l'éducation prioritaire : des heures de cours en moins pour les enseignantEs, et l'augmentation de l'indemnité mensuelle. Le dirigeants du SNES et du SNUipp, majoritaires dans l'enseignement, ont crié victoire au lieu de dénoncer les...

Education

Le retour en classe à l’issue du confinement ne s’est pas fait sans difficultés au sein des établissement, loin s’en faut.

Des membres des différents laboratoires de recherche et des différents départements de l'Université Côte d'Azur étaient en grève ce 5 mars contre la précarité et la casse programmée de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Plus un mensonge est gros, plus il passe. C’est ce qu’a dû se dire Jean-Michel Blanquer en laissant entendre, lors de l’une de ses très nombreuses interviews à la radio, que 99,9 % des enseignantEs étaient d’accord avec lui.
Pour évoquer la mobilisation des personnels de l’enseignement supérieur et la recherche, qui a atteint ces dernières semaines une ampleur qu’on n’avait pas vue depuis une dizaine d’années, nous nous sommes entretenus avec Marie, sociologue, membre du comité de mobilisation de la coordination
La situation générale a changé avec l’annonce, ce samedi, de l’application du 49.3, mais la préparation depuis un mois de l’arrêt des facs et labos le 5 mars ne reste pas moins quelque chose d’important.
Jeudi 13 février, 10 lycéenEs de Ella-Fitzgerald (Saint-Martin-en-Gal) et Galilée (Vienne) étaient convoqués aux gendarmeries d’Ampuis et de Givors. 
Ce mardi 25 février, bravant la pluie qui commençait à tomber sur Paris, le collectif des Revues en lutte, réunissant 141 revues scientifiques de sciences humaines et sociales mobilisées contre la réforme des retraites, la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et la
Le syndicat majoritaire chez les chefs d’établissement (le SNPDEN-UNSA, que l’on ne peut pas accuser de gauchisme) a compté 43% de lycées perturbés lors du passage des épreuves communes de contrôle continue (E3C) en janvier et février. Du jamais vu dans l’éducation nationale !
Vendredi 24 janvier à Auch les Black Profs entrent en scène. En début de matinée des enseignants faisant partie de l’AG éduc 32 sont à l’initiative d’une action coup de poing devant une agence Axa. Dans la foulée, au départ de la manif interpro, la mairie est envahie.
La mobilisation en cours dans les lycées s’organise notamment autour du passage des nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C), conséquences de la réforme du bac menée par Jean-Michel Blanquer.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Education